CIMG3106


Depuis qu' elle nous l' avait annoncée, je l' attendais dare-dare cette recette!
Et enfin, hier, la délivrance: le secret de la mousse au chocolat blanc et pistache nous est livré :-D

Je lis avec impatience, et là: boum! mais c' est tout c.., ah bah allez, hop hop hop, faut que je goûte ça de plus près!
Et en plus c' est rapide, c' est mignon comme tout, j' ai envie de fourrer un tas de truc avec cette crème maintenant!

Mais les verrines étaient un peu, comment dire, pas de volume convenable dirons-nous ;-) Bref on s' est regardé d' un air: "Mince alors, pour une fois que le truc est délicieux, il fallait que le verre soit petit :-/ !!"
J' avais acheté du pralin en France, et une folle envie de mettre ces petites bricoles croustillantes sur ce petit bonheur de crème: bingo, c' était délicieux!

Débo vous conseillera les copeaux de chocolat blanc, alors là vous vous méfiez de la gourmande qu' elle est, vous regardez ses photos de plus près, même pas besoin de sortir vos lunettes vous devriez arriver à discerner ces "copeaux" sur la crème, et là vous sortez votre marteau, et vous entreprenez d' éclater votre tablette de chocolat blanc en bon gros "copeaux" généreux!! Y a pas à dire la prochaine fois, je tente le chocolat blanc sur le dessus, trop gourmand :-D

Allez qui se lance? J' ai mis moins de 10 min...!

Il suffit de faire fondre 50 g de chocolat blanc de couverture dans un peu de crème liquide, d' ajouter 1 c. à café de pâte de pistache et de mélanger ce résultat à 15cl de crème battue en chantilly, on laisse un petit peu au frais et on décore.


 

Au passage, les photos de la demi-finale à Munich, pour Claire notamment :-), on était dans l' enceinte olympique des JO de 1972, cette photo montre bien l' ambiance du couple et de la soirée: monsieur boude depuis la veille car défaite de l' Allemagne ( il fallait le voir pour le croire: je crois qu' aujourd' hui encore ils ont du mal à y croire, ils se voyaient vraiment vainqueurs...) et madame toute contente, encore plus deux heures après ;-)

cimg3082

Pendant que je papotte, monsieur prend une photo, une seule mais laquelle, Zizou of course:

cimg3088

Et sinon je n' ai jamais vu une telle concentration de français à Munich sur une même surface, les Portuguais avaient néanmoins de la voix ;-) et jusqu' au bout s' il vous plait! On peut dire ce qu' on veut sur l' équipe, néanmoins j' ai du respect pour les fans :-) (Derrière, la tour, on monte en haut et on voit la ville, y a un resto, bref la ptite tour Eiffel de Munich :-) )

cimg3083

Claire, tu montes à Berlin pour la finale? :-)